dimanche 4 janvier 2009

Petit tour des classiques du Bas-Cuvier


Pour remettre la machine en marche en ce début d'année, quoi de mieux qu'un petit étalonnage sur les "classiques" du Bas-Cuvier, "Abattoir", "Carnage" j'en passe et des meilleurs. Alors ce Dimanche avec Margot et Guy, on y croit et c'est parti pour la répétition des blocs mythiques de la forêt, enfin on va essayer... Et là, pas d'excuse possible, les conditions sont top, -3° au compteur, soleil, blocs sur-secs, ça colle grââaave..., le plus difficile est surtout de décoller les mains des poches.
Petit échauffement dans "Marie-Rose", LE 6a étalon de la forêt (1er 6a historique de Bleau) et ça débute bien pour Margot qui en vient à bout. Il est vrai qu'après sa réussite de la veille dans "Septième ciel (6c+)" au Rempart, "Marie-rose" c'est du gâteau...










On continue dans les dalles (et oui c'est un peu ça le problème, sorti des dalles, c'est plus difficile de faire des perf's...), "Chicorée", "Nescafé" (6c/7a un peu plus corsé).

Puis direction "Super Prestat", avec cette collante, c'est le jour. Si un certain Philippe l'a réussi d'une seule main, on y mettra quant à nous les deux. Dans ce bloc c'est d'ailleurs surtout la tête et les jambes qui comptent et en se motivant, je finis par arriver en haut, comme quoi, pas encore complètement foutu. Un 7b+ répété, ça commençait à faire un bail, même si le '+' vaut surtout pour la hauteur....

On continue par la "Rhume folle", joli 7a de référence lui aussi, que Guy exécute magistralement. Quant à moi je me paye "presque" l'"anglophile", joli 7b à droite de "Joker". C'est d'ailleurs un peu devenu une habitude depuis quelque temps de "presque" réussir les blocs, no comment...




"Rhume folle" (à gauche) et "Anglophile" (à droite)




L'objectif suivant en tournant dans le sens des aiguilles d'une montre, "Abattoir/Carnage" bien sûr... Pour Guy, mission accomplie, jolie démonstration au 1er essai dans l'"Abattoir" qui, depuis qu'une prise a cassée et avec ces pieds lustrés par 45 années de répétitions intenses doit être le 7a le plus dur de la forêt.

Mythe s'il en est l'"abattoir", ouvert avec son célèbre croisé par Michel Libert en 1960, après le 1er 6a voilà le 1er 7a de la forêt ! Moi, je ne réussis qu'à y patiner, pouf pouf...Idem dans "Carnage", depuis le passage du Burineur, j'ai déjà du mal avec le bi-doigt taillé, cassé, retaillé ... de départ, quant à la suite, les doigts lustrent et les adhérences fuient...

Il ne reste plus qu'à se rabattre sur "Vie 'Ange" le 7a cette fois le plus facile de la forêt (pour qui n'a pas oublié de manger sa soupe étant petit).









Et voilà, il reste encore du boulot avant de refaire un jour les "Aérodynamite" et autres "Raideurs digestes", quant aux projets "Berezina", "la Balance".... dans une autre vie peut-être ?

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Texte très sympa sur ce lieu bleausard en hiver...à quand les autres articles sur Bleau...

Anonyme a dit…

si seulement j avais peu etre la je vous aurais donné un petit coup de main pour carnage et la balance !pour super prestat peu etre moins mais tu vois continue dis croire et fourmie rouges finira par passer!
eclatez vous bien , moi j ai pas encore trouvé de cailloux en lituanie mais peu etre une salle...

geof

7ableau a dit…

Salut Geoffroy,
climat lituaniesque ce we à Bleau, collante au rdv sous la neige. Comme tu peux voir, je continue d'y croire pour "fourmie", j'ai pourtant le bras long mais ça ne suffit pas...
Bonne chance pour ta recherche de salle, sinon il te reste la bonne vieille poutre ...