lundi 16 juillet 2012

Vers le soleil à Céüse


Ce week-end, nous décidons avec Mika de fuir la météo nordiste automnale, cap au Sud vers Céüse, "la plus belle falaise au monde"... Un petit passage par Orpierre le vendredi, l'accès rapide est idéal en cette fin d'aprés-midi après les 7 heures de route.
Orpierre, je ne suis pas un grand fan, souvent très fréquentée, un peu trop école d'escalade à mon goût. Mais il faut reconnaitre que les voies du chateau sont belles, pas de groupe en vue c’est tout bon. Coté réalisation un petit 7a+ "essaie encore" et le 7b de "Pas de bras pas de chocolat" à vue.


Samedi, nous voila à pied d'oeuvre à Céüse. Pour s'échauffer (après la marche d'approche nous sommes déjà bien tiédes...) nous choisissons un 6b+ dalleux dont j'ai oublié le nom, ça aurait pu randonner, c'est en fait à l'arrache que j'arrive au relais après avoir serrer comme une mule...Fort de cette brillante prestation nous nous dirigeons vers un 7a que nous sortons brillamment à vue avant de nous apercevoir que nous venons de réussir sa voisine en 6b de droite. Je passerais les autres tentatives tout aussi infructueuses, seul Mika viendra un bout du 7a de "Saint george picos".

Dimanche, il y'a du mieux, quelques voies à vue "Un pont sur l'infini (7a)" et "aller en chine(7b) pour moi et "Au sud de nulle part" (7b+) pour Mika. "Un pont sur l'infini", voie majeure, de la vraie escalade old school, superbe rocher, recherche d'itinéraire, des voies qui marquent et qui se méritent. Et au moins l'impression de bien grimper, savoir poser les pieds ca fait plaisir.

Lundi, déjà le dernier jour, la température a grimpée, c'est le four au pied de la falaise. C'est aussi la grosse fréquentation, la marche d'approche n'a pas rébutée les jeunes compétiteurs de Serrecheu qui se retouvent au pied des voies. Nous nous contenterons de danser "la javanaise" au secteur "Demi-lune", encore un 7a magnifique et bien tassé ...

1 commentaire:

Anne a dit…
Ce commentaire a été supprimé par son auteur.